WEEK END DANS LES GORGES DU VERDON

On est partis sur un coup de tête dans un endroit que nous affectionnons particulièrement avec Myriam, ce sont les Gorges du Verdon !

Bien sûr, on a pris trois tonnes de matériel photo ! Voici quelques-unes prises avec le Fujifilm x100s les autres viendrons plus tard durée de développement oblige…

 

Publicités

LA MER, LE POLA, LE YASHICA

J’avais dans l’idée de prendre des photos avec le Polaroïd ce matin, car sur 500px c‘est la semaine spéciale Impossible project. En gros si tu fais une belle photo avec ton pola et que tu la taggue sur Instagram avec @500px ou @impossible_hq ta une chance de te faire publier par l’un ou l’autre, c’est cool ! 

j’ai taggué celle la pour le « concours »

_DSF4558.jpg

 

ATELIER REPARATION ROLLEI

Ce matin, j’ai essayé (oui essayé, car je n’ai pas réussi…) de réparer mon Rollei 35. Il n’est pas cassé, mais la cellule qui mesure la lumière afin de nous donner l’exposition est toujours en marche, même quand je referme l’objectif, la cellule continue de fonctionner alors qu’elle est censée s’éteindre, afin de ne pas utiliser la pile… Du coup comme je n’ai pas réussi, je vais retirer la pile et mesurer la lumière avec mon luxi for all, comme je fais pour le Yashica.

J’en ai profité pour prendre quelques photos et pour nettoyer l’intérieur. Désolé pour ceux qui s’attendaient a de la technique pure et dure ! 😂

_DSF4334.jpg

 

The ultimate vital kit !!

Ce matin, j’ai fait du rangement dans mon matériel photo et j’ai eu envie de tout poser sur une table (bon en fait, c’est mon paddle 😁 lol) histoire de bien me rendre compte de cette accumulation compulsive… Et encore y pas le petit matériel type attaches gopro !

IMG_4436-Modifier

 

POLAROID SX-70

ENFIN !!! Je l’ai !! Le Polaroïd SX-70, pour une quarantaine d’euros sur Ebay (la plupart sont vendus pour plus de 150 euros). Quelques défauts tout de même, car le vendeur ne garantissait pas le bon fonctionnement… Autant vous dire que c’était un coup de poker !

Après un gros nettoyage au coton tige pour les petits recoins, puis passage au Belgom alu pour faire briller les chromes et une patte a redresser qui bloquait le fonctionnement de la sortie des photos, le voilà prêt à accueillir sa « pas » première cartouche de film ! Oui « pas » première, car ce modele a été fabriqué de 1972 a 1977, jétait même pas né ! Il a dû en voir des cartouches avant moi !

Pour les films, j’ai utilisé la marque Impossible project qui en fabrique encore pour ce type d’appareil, ils en vendent des expirés (oui, j’aime bien le fait de ne jamais être sur du rendu de la photo), et en plus, c’est moins cher ;)

Cet appareil est un vrai bijou ! Et les photos qu’il sort paraissent êtres prises il y a 30 ans !

Petite particularité des films Impossible, il doit une fois sorti de l’appareil être protégé de la luminosité ambiante, j’ai donc fabriqué une languette qui protège la photo de la lumière quand elle sort, une fois sortie, je la glisse dans la boite des films pendant le développement, qui varie de 10 mins pour les noir et blanc et 30/40 minutes pour les films couleur. (Je ferais prochainement une vidéo sur ma chaine youtube pour vous montrer en détails le fonctionnement de l’appareil)

_DSF4043Voilà pour le moment ! La prochaine étape sera de remplacer le cuir qui est collé dessus et qui est en mauvais état par du bois vernis plus foncé.
Mais bien sûr, je vous montrerai tout ca ;)

À bientôt !

FILM IS NOT DEAD! bien au contraire!

Depuis le début, j’utilise des appareils numériques, je suis passé du Nikon D40X au Canon 600D, puis maintenant le Fujifilm x100s une vraie petite bombe! Je l’adore.

Le numérique, c’est vraiment pratique, le fait de pouvoir shooter sans réfléchir au nombre de prises de vue, de pouvoir voir tout de suite le résultat et de pouvoir modifier la photo en direct, et j’en passe, rend vraiment la vie facile au photographe, qu’il soit professionnel, débutant ou occasionnel, etc… Tout le monde y trouve son compte, mais… Il y a un revers a tout cela… On réfléchit beaucoup moins et on porte beaucoup moins d’attention à la photo au moment de la prendre, on shoote et puis on trie en se disant qu’il y en aura bien une de bonne… On ne retient pas quel réglage permet d’avoir la bonne photo, on se contente de tourner des molettes afin de voir en direct sur son écran le résultat escompté… En gros on réfléchit après avoir pris la photo et pas avant… Bref.

sunset rocks
Yashica mat 124G / Kodak Portra 400VC expirée depuis 2006

Depuis quelques temps, je m’intérresse beaucoup a la photographie argentique, il y a beaucoup de photographes que j’admire qui utilisent des argentiques, comme Jan Scholz ou Johnny Patience.

Le style de l’image, les couleurs et les tons sont vraiments particuliers. En cherchant sur le net et en bidouillant sur Lightroom, j‘ai essayé de retrouver se style d’image, mais impossible, aucun réglage sur l’appareil ou sur lightroom permet « d’émuler » se rendu final que permet l’argentique, impossible de trouver exactement le même rendu qu’une Kodak Portra 400 ou une Fuji 400 NPH, cela ne sera jamais pareil. On peut même utiliser des pellicules expirées, le rendu sera encore différent celons les modes de conservation utilisées, car une bonne péloche se conserve au frigo 😉 

 

Plusieurs paramètres font que le numérique, qui ne contient que des 0 et des 1, ne sera jamais capable de faire des transitions de couleurs et de dégradés comparables a l’argentique, il faut se faire une raison.

Arnaud 1
Yashica Mat 124G / Kodak Portra 400

_DSF3078

C’est pour cela que ma passion de la photographie est en train de prendre une direction différente, je n’abandonne pas le numérique pour autant, mais j’utilise de plus en plus mes appareils a pellicule ou même le Polaroïd. Ce n’est pas une régression, comme certains peuvent penser, bien au contraire pour moi, c’est une réelle évolution de ma vision sur la photographie.