Comparatif « perso » des moyen format

Hello everybody !

Une question d’un de mes abonnés Youtube m’a donné l’idée de ce post.

« Qu’est ce qui t’as fais choisir un mamiya plus tôt qu’un brocina ou autre ? Est ce l’opportunité, le prix ou un choix technique? »

Du coup, je me suis dit que ca serait sympa de faire un récapitulatif sur les qualités et défauts des moyen format, pas tous car il y en a énormément, bien sûr ce recap n’engage que moi et je suis sûr que certains photographes seront capables de fournir plus d’infos sur certains modèles, j’aimerais donc partager les quelques connaissances que j’ai pu chiner a droite et à gauche pour faire mon choix sur tel ou tel appareil 😉

Le Zenza Bronica s2

3013959944_8b4fc5c171_z
Image rights Jussi-Paavo R L Piekkala

On le trouve facilement sur Ebay ou même le bon coin ou alentours de 200€ voir moins dans certains cas. Ce qui est pratique avec cet appareil, c’est que le dos est interchangeable du coup, il est possible d’avoir deux dos, un avec une pellicule couleur et un autre avec une pellicule noir et blanc par exemple ! Comme sur un Hasselblad 500. La vitesse va de 1 à 1/1000 (plus que sur le Mamiya m645 1 à 1/500) et ont peu même adapter un dos polaroid a l’arrière. Pas de mesure d’exposition, il est nécessaire d’en posséder un a part comme le Luxi 4 all associé à l’IPhone ou alors un Sekonic studio deluxe L-398 La construction est robuste et il est esthétiquement très beau. Il est assez compact pour un moyen format et par contre, le poids reste assez costaud pas loin de 1,7 kg !

Le Mamiya RB67

s-l1600
Mamiya RB67 avec objectif 127mm F/3,8

Le RB67 est assez volumineux et très lourd 2,7 kg ! Ce qui en fait un appareil de studio principalement. Entièrement mécanique, j’avais hésité entre le m645 et celui là mais l’encombrement du RB67 m’a fait prendre le m645 et j’ai bien fait car même le m645 me parait lourd au bout d’un certain temps alors je n’imagine même pas avec le RB67 ! Il est possible d’avoir deux types de visée, la visée par le dessus (viseur de poitrine) et viseur prisme (comme sur un reflex ou un appareil habituel via un œilleton). La aussi, on a la possibilité d’avoir deux (voir plus) dos différents avec des péloches différentes. Pas de mesure d’exposition, il est nécessaire d’en posséder un a part comme le Luxi 4 all associé à l’IPhone ou alors un Sekonic studio deluxe L-398. Au niveau du prix, on trouve de tout, cela va de 200€ (j’avais trouvé à l’époque un pack complet appareil + 3 objectifs + dos polaroid + poignée + Viseur prisme + viseur poitrine + valise de transport à 250€) à 500€ pour les plus gourmands, a ce prix la passez votre chemin ou négociez fortement le prix.

Le Mamiya m645

_DSF5284

Celui-là, je pourrais en parler pendant des heures puisque je l’ai et l’utilise depuis maintenant plusieurs mois ! Comme son grand frère, il est possible (voir photo plus ci-dessus) d’avoir deux types de visée (prisme qui permet d’avoir dans ce cas une mesure de l’exposition et une visée poitrine) et bien sûr, les objectifs sont interchangeables, la vitesse va de 1 à 1/500 et l’ouverture dépend de l’objectif utilisé. Par contre pour celui-ci pas de dos interchangeable… C’est bien dommage ! Comparé à un Zenza Bronica ou un Kiev 88, il perd un point ! La qualité optique est très bonne (pas autant qu’un Hasselblad ou Plaubel makina mais ce n’est pas la même gamme de prix). La encore on peu en trouver pour 250€ sur Ebay voir plus cher selon l’etat de l’appareil. Si vous voulez le voir en vidéo, c’est ICI.

Le Kiev 88

Kiev-Arsenal-Kiev-88
Kiev 88 – Source http://www.collectiblend.com

Alors celui-là, c’est carrément une copie ukrainienne d’un Hasselblad 500 ni plus ni moins ! Dos interchangeable, différentes optiques, dos Polaroid et la possibilité d’avoir un viseur prisme également. On peut le trouver pour 150€ sur le bon coin avec accessoires et optiques. Je ne le connais pas assez pour épiloguer dessus, mais le peu que j’en ai vu sur internet a dirigé mon choix sur le Mamiya pour la même gamme de prix.

Le Pentax 67

4fa079aca0d66430ca51439beb9b1f06
Pentax 67 – Source http://tokyocamerastyle.com

« Le » Pentax 67 😍… Impossible de ne pas l’aimer ! Malgré ces défauts comme le poids (2,3 kg) et le miroir qui claque comme aucun appareil. Il me fait rêver ça sera ma prochaine acquisition, avec sa poignée en bois et son design massif, c’est un vrai tank ! Pas de dos interchangeable, pas de mesure d’expo pour le modele 1 par contre le modele 2 en a une, différentes optiques possibles et visée par le dessus possible il me semble, car j’ai déjà vu des personnes l’utiliser ainsi. Pour les prix, cela dépend de l’état et de la connaissance du vendeur, de 350€ a plus de 1 000€.

Le Yashica mat 124G

_DSF3102
Yashica mat 124G

Je l’ai eu pendant plus d’un an, cest grâce a lui que j’ai aimé le moyen format. Super beau et tres pratique a utiliser, car il possède une mesure de lumière intégrée, par contre, pas d’objectifs interchangeable, uniquement des bonettes macro pour changer la focale de l’objectif fixe un 80mm F/2.8, il n’y a pas non plus la possibilité de changer la visée, mais quel plaisir a utiliser ! Il peut se trouver aux alentours de 150 € sur Ebay. Pour le voir en vidéo, c’est ICI et LA 😉

Le Hasselblad 500cm

s-l1600-2
Hasselblad 500cm

La rolls des appareils moyen format, même pas la peine de le présenter… Il est même parti dans l’espace ! Oui oui ! Dos interchangeable, visée prisme et visée de poitrine, plusieurs objectifs dispos toute d’une qualité irréprochable. Pas de mesure de lumière si visée de poitrine utilisée, il sera donc nécessaire de posséder la sienne, encore une fois le luxi 4 all est une très bonne alternative (pour 30€, c’est un bon plan) il faut quand même avoir un smartphone (android ou iphone). Pour le prix le boitier seul se trouve à partir de 500€, il faut rajouter a cela la visée et un objectif, ce qui peux monter le prix a 1 000€ voir beaucoup plus celons l’état de l’appareil, mais là, on tape dans le très haut de gamme.

Voilà pour l’instant ! Je suis bien conscient qu’il en existe d’autres, ce post est le résultat de mes recherches perso en vue d’une acquisition prochaine, certains, je les ai eu en mains d’autres non. J’espère juste avoir pu vous éclairer un peu plus sur le sujet 😄

 

Publicités

Holidays a Biscarrosse plage, visite d’Arcachon et la Teste de buch avec le Mamiya 645 et quelques peloches

Ça y est après 3 semaines d’attente les pellicules sont là ! Au moment où j’écris mon Epson v6OO bosse, et il va y avoir du boulot 8 pellicules de 15 photos chacune ! Et je viens de commencer… De la fuji 4OOh et 160s et quelques Portra 160 aussi.

Rien qu’a regarder le résultat de certaines photos sur les négatifs, je sais que le jeu en vaut la chandelle, il faut être patient, encore… C’est ça l’argentique !

Donc les photos ont étés prises à Biscarrosse plage, Arcachon, La teste de buch et quelques-unes sur Agen et les alentours, toutes le mesures de lumière ont étés faites avec le Luxi4all et mon IPhone 5c et le résultat a mes yeux est parfait ! (du moins pour la lumière 😂)

Bisca mamiya 6Bisca mamiya 12Bisca YashicaBisca mamiya 20Bisca mamiya 13Bisca Yashica 1Bisca mamiya 7

En route vers la Test de buch et Arcachon pour aller voir les Ostréiculteurs

Bisca mamiya 8Bisca mamiya 9Bisca mamiya 10Bisca mamiya 2Bisca mamiya 5

ATELIER REPARATION ROLLEI

Ce matin, j’ai essayé (oui essayé, car je n’ai pas réussi…) de réparer mon Rollei 35. Il n’est pas cassé, mais la cellule qui mesure la lumière afin de nous donner l’exposition est toujours en marche, même quand je referme l’objectif, la cellule continue de fonctionner alors qu’elle est censée s’éteindre, afin de ne pas utiliser la pile… Du coup comme je n’ai pas réussi, je vais retirer la pile et mesurer la lumière avec mon luxi for all, comme je fais pour le Yashica.

J’en ai profité pour prendre quelques photos et pour nettoyer l’intérieur. Désolé pour ceux qui s’attendaient a de la technique pure et dure ! 😂

_DSF4334.jpg

 

The ultimate vital kit !!

Ce matin, j’ai fait du rangement dans mon matériel photo et j’ai eu envie de tout poser sur une table (bon en fait, c’est mon paddle 😁 lol) histoire de bien me rendre compte de cette accumulation compulsive… Et encore y pas le petit matériel type attaches gopro !

IMG_4436-Modifier

 

BEST DOG EVER, BELLES COURBES ET BELLE BAGNOLE !

Hier j’ai reçu mes pellicules, 3 semaines d’attente c’est long ! On a largement le temps de les oublier… Du coup quand je les reçoit c’est une vraie surprise !

Toujours au Yashica Mat 124g avec des Portra 400 et 160 mais pas expirées cette fois ci 😉

 

 

ITALIA! MONTAGNES, SOLEIL ET… DES VACHES

Il y a 3 semaines, on a fait un petit tour en Italie avec Myriam, c’était cool et on a vu un superbe coucher de soleil 😄

Toujours avec mon Yashica Mat 124G et une pellicule de Kodak Portra 400VC expirée.

sortie Italy fuji 160 nps exp 1sortie Italy fuji 160 nps exp 3 2sortie Italy fuji 160 nps exp 3 1sortie Italy fuji 160 nps exp 3Nuage italy portra 400VC exp 4 2Nuage italy portra 400VC exp 1

FILM IS NOT DEAD! bien au contraire!

Depuis le début, j’utilise des appareils numériques, je suis passé du Nikon D40X au Canon 600D, puis maintenant le Fujifilm x100s une vraie petite bombe! Je l’adore.

Le numérique, c’est vraiment pratique, le fait de pouvoir shooter sans réfléchir au nombre de prises de vue, de pouvoir voir tout de suite le résultat et de pouvoir modifier la photo en direct, et j’en passe, rend vraiment la vie facile au photographe, qu’il soit professionnel, débutant ou occasionnel, etc… Tout le monde y trouve son compte, mais… Il y a un revers a tout cela… On réfléchit beaucoup moins et on porte beaucoup moins d’attention à la photo au moment de la prendre, on shoote et puis on trie en se disant qu’il y en aura bien une de bonne… On ne retient pas quel réglage permet d’avoir la bonne photo, on se contente de tourner des molettes afin de voir en direct sur son écran le résultat escompté… En gros on réfléchit après avoir pris la photo et pas avant… Bref.

sunset rocks
Yashica mat 124G / Kodak Portra 400VC expirée depuis 2006

Depuis quelques temps, je m’intérresse beaucoup a la photographie argentique, il y a beaucoup de photographes que j’admire qui utilisent des argentiques, comme Jan Scholz ou Johnny Patience.

Le style de l’image, les couleurs et les tons sont vraiments particuliers. En cherchant sur le net et en bidouillant sur Lightroom, j‘ai essayé de retrouver se style d’image, mais impossible, aucun réglage sur l’appareil ou sur lightroom permet « d’émuler » se rendu final que permet l’argentique, impossible de trouver exactement le même rendu qu’une Kodak Portra 400 ou une Fuji 400 NPH, cela ne sera jamais pareil. On peut même utiliser des pellicules expirées, le rendu sera encore différent celons les modes de conservation utilisées, car une bonne péloche se conserve au frigo 😉 

 

Plusieurs paramètres font que le numérique, qui ne contient que des 0 et des 1, ne sera jamais capable de faire des transitions de couleurs et de dégradés comparables a l’argentique, il faut se faire une raison.

Arnaud 1
Yashica Mat 124G / Kodak Portra 400

_DSF3078

C’est pour cela que ma passion de la photographie est en train de prendre une direction différente, je n’abandonne pas le numérique pour autant, mais j’utilise de plus en plus mes appareils a pellicule ou même le Polaroïd. Ce n’est pas une régression, comme certains peuvent penser, bien au contraire pour moi, c’est une réelle évolution de ma vision sur la photographie.