MAMIYA COLLECTION!

Un nouveau Mamiya M645 dans la famille ! Bon, par pour longtemps car je l’ai acheté sur Ebay pour récupérer le viseur poitrine qui est difficile a trouver seul… Du coup je l’ai bien nettoyé et changé les mousses du miroir et du compartiment pour la pellicule, il y a quelques traces d’utilisation, malgrés cela il fonctionne a toutes les vitesses et sera vendu avec le viseur prisme a cellule CDS et un objectif 210mm f/4 qui sont tous les deux dans un état neuf 😉

_DSF5282_DSF5284_DSF5286

WEEK END DANS LES GORGES DU VERDON

On est partis sur un coup de tête dans un endroit que nous affectionnons particulièrement avec Myriam, ce sont les Gorges du Verdon !

Bien sûr, on a pris trois tonnes de matériel photo ! Voici quelques-unes prises avec le Fujifilm x100s les autres viendrons plus tard durée de développement oblige…

 

500PX PARTAGE MES PHOTOS !

Genial! LE site de photo surement le plus connu partage et twitte mes dernieres photos ! C’est super gratifiant!

Et sur leur compte Facebook!

Capture d’écran 2016-04-22 à 18.40.22 copie

 

LA MER, LE POLA, LE YASHICA

J’avais dans l’idée de prendre des photos avec le Polaroïd ce matin, car sur 500px c‘est la semaine spéciale Impossible project. En gros si tu fais une belle photo avec ton pola et que tu la taggue sur Instagram avec @500px ou @impossible_hq ta une chance de te faire publier par l’un ou l’autre, c’est cool ! 

j’ai taggué celle la pour le « concours »

_DSF4558.jpg

 

The ultimate vital kit !!

Ce matin, j’ai fait du rangement dans mon matériel photo et j’ai eu envie de tout poser sur une table (bon en fait, c’est mon paddle 😁 lol) histoire de bien me rendre compte de cette accumulation compulsive… Et encore y pas le petit matériel type attaches gopro !

IMG_4436-Modifier

 

FILM IS NOT DEAD! bien au contraire!

Depuis le début, j’utilise des appareils numériques, je suis passé du Nikon D40X au Canon 600D, puis maintenant le Fujifilm x100s une vraie petite bombe! Je l’adore.

Le numérique, c’est vraiment pratique, le fait de pouvoir shooter sans réfléchir au nombre de prises de vue, de pouvoir voir tout de suite le résultat et de pouvoir modifier la photo en direct, et j’en passe, rend vraiment la vie facile au photographe, qu’il soit professionnel, débutant ou occasionnel, etc… Tout le monde y trouve son compte, mais… Il y a un revers a tout cela… On réfléchit beaucoup moins et on porte beaucoup moins d’attention à la photo au moment de la prendre, on shoote et puis on trie en se disant qu’il y en aura bien une de bonne… On ne retient pas quel réglage permet d’avoir la bonne photo, on se contente de tourner des molettes afin de voir en direct sur son écran le résultat escompté… En gros on réfléchit après avoir pris la photo et pas avant… Bref.

sunset rocks
Yashica mat 124G / Kodak Portra 400VC expirée depuis 2006

Depuis quelques temps, je m’intérresse beaucoup a la photographie argentique, il y a beaucoup de photographes que j’admire qui utilisent des argentiques, comme Jan Scholz ou Johnny Patience.

Le style de l’image, les couleurs et les tons sont vraiments particuliers. En cherchant sur le net et en bidouillant sur Lightroom, j‘ai essayé de retrouver se style d’image, mais impossible, aucun réglage sur l’appareil ou sur lightroom permet « d’émuler » se rendu final que permet l’argentique, impossible de trouver exactement le même rendu qu’une Kodak Portra 400 ou une Fuji 400 NPH, cela ne sera jamais pareil. On peut même utiliser des pellicules expirées, le rendu sera encore différent celons les modes de conservation utilisées, car une bonne péloche se conserve au frigo 😉 

 

Plusieurs paramètres font que le numérique, qui ne contient que des 0 et des 1, ne sera jamais capable de faire des transitions de couleurs et de dégradés comparables a l’argentique, il faut se faire une raison.

Arnaud 1
Yashica Mat 124G / Kodak Portra 400

_DSF3078

C’est pour cela que ma passion de la photographie est en train de prendre une direction différente, je n’abandonne pas le numérique pour autant, mais j’utilise de plus en plus mes appareils a pellicule ou même le Polaroïd. Ce n’est pas une régression, comme certains peuvent penser, bien au contraire pour moi, c’est une réelle évolution de ma vision sur la photographie.